Mais que faire à Rasiguères?

Il y les glandeurs, les marcheurs, les cyclotouristes, les VTT-istes et les touristes. Pour chacun d'entre eux il existe des possibilités en pagaille qu'au fil des années nous avons découvert. Allez voir sur le site de la vallée de l’Agly www.agly-tourisme.fr/

Far niente

Le village n'est pas grand et on a vite fait le tour. A gauche et à droite il y a de belle petite maisons et les vielles personnes aiment le soir faire la causette dehors. La cave coopérative a du bon vin, en particulier le rosé. Dans le rouge il y des légers mais aussi des corsés. Et le muscat à l'apéro ou au dessert est indispensable! Avec la cave il y a aussi quelques particuliers qui font leurs propre vin. A part le vin l'unique commerçant est le potier et sa femme. Non seulement ils font de la poterie mais organisent aussi plein d'activités. Pour les autres commerces il faut aller à Latour ou attendre les marchands ambulants qui passent dans le village. Les jardins sont dans la vallée vers la tour Trémoine, mais ils diminuent de quantités vu les arrosage difficiles. Les vignes entourent le village et au fil de l'an prennent des couleurs différentes. Et en bas du village: l'Agly, la rivière! Grâce au barrage de Caramany et par le fait que l'on y puise l'eau pour le village il y a un plan d'eau agréable, tranquille (si les gosses se calment un peu!!!) et ceci en pleine nature... Bouquiner, se balader, observer la nature, les oiseaux dans l'air ou les insectes sur l'eau...

Mais depuis quelques années une association, le ROC (Rasiguères Olympic Club) organise des sorties en groupes tous les mois. Ils s'occupent aussi de la pétanque et parfois de soirée chantantes. Ce sont eux aussi qui nettye les bords de l'Agly pour qu'on puisse s'y baigner...

Les marcheurs

Il y a plein de sentiers balisés dans la région même. A partir du village l'un s'en va vers la mine au bas de la tour, pour revenir par Planèzes et l'autre prend la direction ouest pour revenir par le Castillas. Ils descendent et grimpent mais pour les enfants c'est une promenade. Dans chaque village au alentour de semblables sentiers existent. Ils sont tous répertoriés comme "Les sentiers d'Emilie". La balade au pic d'Aubeil à Belesta est un must car de cette hauteur on a une vue sur vallée du Roussillon, la mer, le Conflent et les confins de l'Aude. Après avoir épuisé le stock on prend la voiture et on s'attaque au balades dans le Fenouillèdes, l'Aude,les vallées du Canigou ou même dans les Albères. En général c'est à maximum une heure de route.

Les balades varient entre 1 heures et 4 heures et ne sont pas difficiles. Néanmoins je conseille toujours de s'équiper de bonnes chaussures, une rations d'eau et de fruits secs. Éventuellement on prend la baguette, le fromage, le saucisson (fouet) et un coup de rouge. Rien de tel que s'asseoir et picniquer avec une belle vue... Et après en rentrant un bon bain à la rivière

Ceux pour qui aiment les promenades encore plus longues peuvent parcourir les circuits VTT. Là ou un vélo passe, on peut marcher!

Les VTT-istes

Comme pour les randonneurs, des comités ont fléché un tas de circuits dans la région pour ceux qui aiment faire du vélo en dehors des routes. Les circuits sont indiqués par des petits panneaux avec 2 boules et une flèche. Leurs longueur varient de 12 à 25 km et sont en pleine nature. En général ils sont très bien entretenu et certains pros les considèrent comme trop facile. Les goût et les couleurs.... Tous ces circuits sont également dans des guides par région. Mais rien ne vous empêche de monter au Canigou.

Les cyclotouristes

Le département est sillonné par des routes nationales et départementales. Dans la plaine du Roussillon, la population et donc la circulation est dense le cycliste n'est pas très protégé car rares sont les pistes cyclables. Le vélo ici c'est pas comme dans les pays du Nord. Pour cela 2 raisons: il y a toute une région montagneuses et il y a surtout la Tramontane, ce vent en rafales qui balaye le département une grande partie de l'année.

Par contre en dehors des centres urbains et dès que cela monte un peu les routes départementales sont un régal pour les cyclotouristes. A partir de Rasiguères j'ai constitué des parcours qui varient entre 80 et 120 km. Le dénivelé varie entre 200 et 800m. Ils ont été testé par des amateurs depuis 2 ans déjà et leurs conclusions sont plus que positives. Les distances mentionnées ne sont pas très exacte mais avec un programme GPS j'essaie de présenter ceux que nous avons déjà fait.

Les touristes

Il y a d'abord les sportifs comme les VTT-istes  et les cyclotouriste (voir plus haut), mais il y a aussi:

- l'escalade à Vingrau

- la planche à voile à Port Leucate, à Éole et au Barcarès

- le rafting et le canyoning dans l'Aude et le massif du Canigou

- etc...

Et pour les touristes en quête d'histoire le département a une richesse énorme. La préhistoire c'est à Tautavel. La période romane a laissé des abbayes comme St Michel de Cuxa, Serrabonne et St Martin du Canigou. Par sa frontière qui varia au cours des siècles il y a les châteaux que l'on nomment injustement "cathares" mais qui ne sont que les défenses du royaume du moyen age. Plus tard Vauban érigea ses fort et les Espagnols construire Salses. Les amateurs d'art moderne iront à Céret ou à Perpignan tandis que les amateurs de musique iront à Prades. Les fous de ruines chercheront leur chemin dans le maquis qui conduit aux nombreuses tours de signalisation qui jalonnent dans le pays et les amoureux de la nature s'aventureront dans les forets, les vallons et les montagnes pour y trouver fleurs et champignons.